Alimentation, Recettes

Cake salé… aux déchets d’extracteur de jus!

Si vous ne connaissez pas encore les bienfaits des jus de légumes, je vous renvoie à mon article Boostez votre organisme avec les jus de légumes.

Une fois le jus extrait, il reste une montagne de chair déshydratée qui finit dans le meilleur des cas au compost ou tout simplement à la poubelle!

Or cette chair est riche en fibres, essentielles au transit!

Voici une façon de les réutiliser: les intégrer dans un cake salé ou sucré aux multiples variantes.

Ingrédients de base pour le cake

  • 150 gr de déchet d’extracteur de jus (ici principalement de la bettrave)
  • 150 gr de farine complète ou semi-complète (blé, seigle, épeautre, sarrasin, …)
  • 2 oeufs (ou 20 gr de graines de chia gelifiées)
  • 2 càs de fromage blanc ou d’huile d’olive
  • 100 ml de lait (ou lait végétal au choix)
  • 1 càc de bicarbonate de soude (ou de levure chimique)

Ingrédients pour l’agrémenter 

  • 50 gr de tomates sechées ou semi-sechées ou de coeurs d’artichaut
  • 50 gr de crottin de chèvre émiété
  • 15 gr de graines (courge, tournesol, sésame, …)
  • des herbes de provences
  • du sel et du poivre

Battez les oeufs et ajoutez d’abord le lait et ensuite la chair de légume. Mélangez.
Incoporez la farine et mélangez jusqu’à obtenir une pâte homogène.
Ajouter le bicarbonate et mélangez.
Ajoutez ensuite tous les ingrédients d’agrémentation et mélangez.
Versez la préparation dans un moule et enfournez 40 à 45 min à 160°c.

Accompagnement

Ce petit cake salé peut être accompagné d’une salade.

Il s’agit d’une bonne façon d’intégrer ces fibres puisque la cuisson les rendra plus digestes.
Il peut se consommer chaud ou froid et être transporté très facilement.
La base reste la même mais ils peuvent être déclinés à l’infini en version salée ou sucrée! Place à la créativité!

Cheveux, DIY

Fabrique ton propre shampoing!

Avez-vous déjà jeté un œil à la longueur de la liste des ingrédients inscrits en tout petit à l’arrière de votre flacon de shampoing ? 

Après le premier « aqua », vous êtes larguée ?  

Lorsqu’on se renseigne, on apprend vite de que les messages marketing « sans paraben », « sans « phénoxyéthanol » ou « sans alcool » sont de parfaits attrape-nigauds puisqu’ils contiennent leurs dérivés, pas moins nocifs pour la santé. 

Je vous propose de fabriquer votre propre shampoing adapté à vos besoins et composé seulement de 5 ingrédients naturels.

C’est facile, rapide, zéro déchet, économique et personnalisable!

Après de nombreux essaies inspirés par quelques blogs (byreo, naterellementlyla), j’ai trouvé ma recette parfaitement ajustée.
Il vous faudra pour 100gr de shampoing solide:

  • 50 gr de principe actif:
  • 10 gr d’eau (ou hydrolat) 
  • 15 gr de poudre de plante 
  • 20 gr de beurre ou d’huile végétale
  • 10 à 20 gouttes d’huile essentielle

Vous pouvez maintenant le personnaliser à souhait. Voici quelques inspirations:

Le tensioactif

Il s’agit d’un composé qui permet de mélanger les matières (gras/eau), de mousser et de nettoyer. Je vous propose un dérivé de l’huile de coco: le SCI.

La poudre de plante

  • la poudre de shikakaï est lavante, elle rend les cheveux soyeux et contribue à la pousse.
  • la poudre de sird est intéressante sur cheveux colorés
  • la poudre d’ortie est excellente contre la chute de cheveux et les pellicules, elle tonifie également le cuir chevelu

Les huiles végétales

  • les cheveux secs: l’huile d’avocat, d’argan, de coco, beurre de karité
  • les cheveux bouclés ou crépus: l’huile de brocoli ou de sapote
  • les cheveux normaux: l’huile de jojoba
  • les cheveux gras: l’huile de nigelle
  • les pellicules: l’huile de baie de laurier
  • chute de cheveux et pousse: l’huile de moutarde 

Les huiles essentielles

  • les cheveux secs et abîmés: HE de santal alba, HE de brocoli, 
  • les cheveux normaux: HE d’ylang ylang 
  • les cheveux gras: HE de citron, de pamplemousse ou de sauge sclarée
  • chute de cheveux: He de bay Saint Thomas

Mode opératoire 

Dans un bain marie, faites fondre l’émulsifiant avec l’eau (ou hydrolat). Mélangez jusqu’à obtenir une texture crème. Ajoutez ensuite la poudre et l’huile végétale. Amalgamer le tout jusqu’à obtenir un mélange homogène. Retirer le contenant du bain marie et ajouter les gouttes d’huile essentielles. Elles ne doivent pas être trop chauffées afin d’en préserver toutes les propriétés. Versez ensuite la préparation dans de jolis moules et laissez reposer 24h afin que votre shampoing se solidifie. 

Bien-être, Environnement

Hello 2019!

Nous sommes le 1er jour de l’an. Je compte bien savourer cette nouvelle année qui promet déjà d’être bien remplie! Non pas que 2018 et les précédentes étaient vides. Mais pour la première fois, j’ai décidé de réfléchir aux accomplissements qui me tiennent vraiment à coeur, les coucher sur papier et les mettre en oeuvre.

C’est quand les « bonnes résolutions » commencent à avoir mauvaise presse que je m’y colle… Et pourtant, il s’agit d’un exercice d’introspection très interessant mais trop souvent pris à la légère. Entre les objectifs irréalistes ou trop communs et les listes longues comme le bras, on en voit jamais l’application!

Pour ma part, je voudrais revenir à l’essentiel et me concentrer rapidement sur la mise en pratique afin que mes belles intentions ne s’essoufflent pas faute de moyens.

Pas de temps à perdre, je vous partage la liste de mes souhaits (bien entendu, je garde pour moi les plus personnels). Voilà qui rend le tout très officiel… mais oh! on ne se met la pression pour autant!

  • LIRE – Je ne prends plus le temps de lire. Les réseaux sociaux et les séries ont pris la place des livres. Et pourtant, j’adore ça! Alors, il va falloir inverser la tendance et installer une routine du soir. J’ai décidé de m’accorder une demi-heure à une heure de lecture chaque soir. Moins d’écrans, plus de culture, plus de détente, et les bienfaits sur mon sommeil ne devraient pas tarder à se manifester.
  • LE BLOG – J’ai commencé ce blog en 2017 et l’ai complètement délaissé en 2018. A force de vouloir trop bien faire, je ne fais rien du tout. L’envie de le reprendre en main est bien présente. Alors, je vais revoir mes exigences et me lancer. Tout est une question d’organisation! Je vroudrais plublier 2 articles par mois.
  • vers le ZERO DECHET – c’est devenu une réelle préoccupation pour moi. J’ai commencé en 2018 à m’y intéresser et à « faire attention ». Maintenant, je voudrais enclencher la vitesse supérieure et sortir un peu de ma zone de confort. Alors, voici 2 changements que je vais opérer dès aujourd’hui:
    • fini les boutielles en plastic! Oui mais c’est plus compliqué que ça. L’eau du robinet? non merci! Acheter l’eau en bouteille en verre? oui, mais comment sont-elle nettoyées? avec des produits chimiques? ça peut pas être pire que les particules de plastic qui se retrouvent dans l’eau? C’est décidé, je passe aux bouteilles en verre! Bonjour la praticité… va falloir s’organiser.
    • je fais mon composte! c’est pas bien compliqué et en plus j’ai un petit jardin, pas d’excuse! En attendant le petit DIY, pour avoir un joli composteur, je vais faire un petit tas bien caché dans le fond du jardin.
  • vers le MINIMALISME. Oui bon,… c’est un bien grand mot. Il est vrai que je suis déjà une adepte de la récup en ce qui concerne les meubles, la vaisselle, et autres jolis objets anciens. Mais j’ai tout de même accumulé beaucoup de choses et 2019 sera l’année du tri! Cave, greniers et dressing vont y passer. Pour racheter ensuite? sûrement pas! Je vais en parallèle surveiller ma consommation et penser chacun de mes achats: en ai-je vraiment besoin?
  • LA RANDONNEE. Marcher en pleine nature, rien ne me fait autant de bien. C’est l’activité qui rencontre le mieux les besoins de mon corps et de mon esprit. Malheureusement, difficile de l’incérer à l’agenda. Cette année, je veux en faire une priorité et lui réserver une place au moins 2 fois par mois.

C’est en arrivant au bout de cette liste de 5 intentions que je m’aperçois qu’elles convergent toutes vers le bien-être. Que 2019 soit donc comblée de douceur et de bienveillance envers soi, les autres et la planète.

Evidemment, je me donne rendez-vous le 31 décembre pour le bilan!